L’eau de mer est un environnement dans lequel les données sont particulièrement difficiles à collecter, à fusionner et à analyser. Dans ce contexte il n’y a que peu de possibilités pour transmettre les données, la visibilité étant faible et la précision difficile. Aujourd’hui, les acteurs de l’économie bleue s’appuient sur des inspections approximatives faites par l’homme ou sur des solutions très coûteuses fabriquées d’abord pour l’industrie du pétrole et du gaz.

La vision de Notilo Plus est de rendre les données sous-marines accessibles et exploitables comme elles ne l’ont jamais été auparavant.

Nicolas Gambini, PDG de Notilo Plus

Le projet SEASAM-AI va amener SEASAM à être un produit industriel viable composé d’un drone modulaire et autonome, (appelé AUV pour robot autonome sous-marin ou autonomous underwater véhicule en anglais) équipé d’une puissante intelligence artificielle, une plateforme d’analyse de données et une application de contrôle de mission professionnelle.

L’objectif est d’atteindre TRL9 en prenant en compte les performances de la plateforme logicielle et d’y intégrer de nouvelles capacités d’intelligence artificielle et une plateforme logicielle de traitement de données et de l’optimiser pour répondre aux besoins de chaque segment de marché et le démontrer. À travers le projet SEASAM-AI, l’inspection sous-marine reproductible deviendra largement disponible pour les acteurs de l’économie bleue, même pour les infrastructures éloignées ou de petite taille.

Leave a Reply