Seasam & iBubble, les drones sous-marins pour nettoyer l’océan

 

Depuis quelques années, les plongées locales de nettoyage de l’océan gagnent en popularité auprès des plongeurs. Témoins de l’effet de la pollution d’origine humaine sur leurs récifs et leurs sites de plongée favoris, les plongeurs du monde entier passent à l’action. Les nettoyages d’océan ont gagné en popularité parmi les plongeurs. Des groupes de plongeurs unissent leurs forces dans les zones polluées. Ramasser les déchets, les pneus usagés, les plastiques rejetés à la mer, est un travail de longue haleine… Pour y rémédier, des plongeurs ont décidé d’innover: alors pourquoi ne pas utiliser des drones sous-marins pour nettoyer l’océan ?

 

Comme vous le savez peut-être déjà, Seasam et iBubble ont la capacité unique de suivre un plongeur de manière autonome sous l’eau. En utilisant nos drones sous-marins, les organisateurs du nettoyage bénéficient de contenu vidéos impactant pour augmenter la visibilité et l’impact de l’événement. Mais ce n’est pas tout !

Saviez-vous que les drones Seasam et iBubble peuvent transporter jusqu’à 2 kg sous l’eau ? Cela présente des avantages inattendus, comme notre équipe l’a démontré lors d’un nettoyage de la Baie des Catalans, à Marseille.

Les déchets collectés peuvent rapidement devenir lourds sous l’eau, et il est toujours bon d’avoir quelqu’un – ou quelque chose – pour vous aider ! Alors laissez Seasam ou iBubble devenir votre mule sous-marine et porter votre charge!

Bien entendu, il s’agit d’une façon très spéciale et avancée d’utiliser nos drones, et vous allez repousser les limites de son utilisation… Les membres de notre équipe Romain et Thibaut ont rassemblé pour vous plusieurs conseils pratiques issus de leur expérience.

Drone ocean cleanup

AVANT LA PLONGÉE


Paramétrez la profondeur de votre drone a une altitude plus haute que d’ordinaire.

De cette façon, lorsque votre mule est chargée, le sac en dessous ne touchera pas le fond. Étant donné que la profondeur du drone est dictée par la télécommande sous-marine placée dans ou près de votre main, et que vos mains seront occupées à ramasser des objets sur le fond, cela fera descendre le drone plus profondément. Ainsi, en réglant le drone bien plus haut que d’habitude, vous empêchez votre sac de toucher le fond de la mer.

 

Baissez l’angle de votre caméra (pour iBubble). 

C’est une étape logique résultant de ce qui précède. Puisque votre drone est plus haut par rapport au plongeur, orientez votre GoPro pour qu’elle regarde plus vers le bas que d’habitude afin de faire le point sur vous.

Quel sac utiliser ?

Les sacs en filet légers avec une longue corde et un simple tendeur sont les meilleurs. Par exemple, sacs de nos amis de l’association “Un Ocean de Vie”.

 

PENDANT LA PLONGÉE

 

Désactiver l’évitement d’obstacle

Vous pouvez le faire via votre télécommande, dans Mode/Obstacle. Le drone clignote trois fois pour indiquer que la fonction est désactivée. Lorsque votre sac se remplit, les déchets accumulés sous le drone peuvent être considérés comme un obstacle et déclencher inutilement le comportement d’évitement.

 

Règlez la distance de suivi du drone sur Close.

Ainsi, vous ne perdrez pas de temps à aller le chercher si vous devez mettre d’autres déchets dans le sac.

Une fois que votre premier sac de déchets est à moitié plein ou plein, attachez-le à votre drone. Choisissez le scénario Stay, rapprochez-vous de votre drone et veillez à garder vos doigts loin de toute hélice – la sécurité avant tout !

Il suffit d’accrocher la boucle de la corde à l’une des poignées latérales, de tordre la corde une fois, puis d’accrocher le reste de la corde à la deuxième poignée. De cette façon, votre sac sera bien centré sous votre mule !

Attention : ne suspendez pas un filet vide sous le drone car il pourrait être aspiré par les hélices et s’abîmer, ainsi qu’endommager vos hélices.

 

Laissez votre mule se reposer.

Votre drone portera une lourde charge, ce qui peut décharger votre batterie plus rapidement. Donc, idéalement, si vous plongez d’un bateau à la surface, vous pouvez retourner sous le bateau, puis sélectionner le scénario Surface pour envoyer votre mule à votre duo de surface pour décharger le sac. Restez bien en mode stationnaire pendant ce temps, et remettez votre drone en mode suivi pour le ramener vers vous.

Utilisez le scénario “Follow ” lorsque la mule porte une charge lourde.

Le poids épuisera votre batterie plus rapidement, alors restez sur le mode « Follow » qui est le plus économe en énergie.

Vous pouvez également utiliser le mode « Stay » si vous travaillez plus longtemps au même endroit, dans des conditions calmes (pas de courant).

 

Lorsque vous terminez votre plongée et que vous faites surface, mettez le drone en mode Stay, et assurez-vous que vous êtes prêt à le tenir et à tenir son sac lourd avant de le désarmer, sinon votre drone coulera à cause de sa charge…

drone cleanup 2

APRÈS LA PLONGÉE

Rincez votre drone plus abondamment que d’habitude.

Il y a de fortes chances que vous ayez utilisé vos drones sous-marins pour nettoyer l’océan dans une zone où l’eau transporte des débris. Faites donc très attention à tout petit débris qui pourrait être coincé près de votre hélice, sous votre coque, etc…

Avez-vous participé à une plongée et utilisé vos drones sous-marins pour nettoyer l’océan ? Partagez et encouragez la pratique !

Nous adorons voir nos produits en action, et surtout pour une aussi belle cause.

Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour plonger avec nos drones ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous ! Nous aimerions également connaître vos propres conseils et suggestions.

 

REJOIGNEZ NOUS POUR NOTRE PROCHAIN NETTOYAGE ! 

Nous participerons à l’opération “Calanques Propres” le 4 juin prochain – alors si vous n’êtes pas loin de Marseille, venez plonger avec nous et notre mule sous-marine !

Leave a Reply